Dans les cuisines

J’ai fini mes cours et j’ai commencé mon stage. Je dois effectuer 600 heures. Ca fait beaucoup. Et ce n’est pas vraiment juste qu’il y ait tant de différences entre les étudiants au statut national ou international.

 

Les étudiants ayant la nationalité ou la résidence permanente doivent effectuer 160 heures de stage après leur Certificat de niveau III. Mais au final, s’ils veulent pousser jusqu’à l’ “Advanced Diploma”, ils devront aussi effectuer ces 600 heures de stage. Mais en théorie, ça veut dire que les employeurs (ceux qui acceptent de rémunerer leurs stagiaires!) emploieront des étudiants internationaux “moins qualifiés”. Car il est obligatoire pour les étudiants internationaux d’effectuer toutes ces heures avant de pouvoir accéder au Certificat de niveau IV puis à l'”Advanced Diploma”.

 

Peu importe, je suis contente d’avoir eu un très bon formateur. Ivan Livera est un professeur passionné et professionnel. Sa volonté de partager et de pousser ses pupilles à l’excellence est très précieuse. Après l’enseignement des bases et techniques, il nous a ouvert les yeux sur l’essence même de la cuisine : les sentiments. Je le savais mais il l’a confirmé avec son statut de professionnel.

 

J’effectue mon stage au restaurant SAH Modern Mediterranean (www.sahmediterranean.com.au) avec les excellents chefs Alex Fry et Andy Lean. Je suis chanceuse de travailler avec eux car ils aiment partager leur savoir et sont créatifs. Je pense que c’est bien de maîtriser les techniques de cuisine et de bien les appliquer mais etre créatif, c’est une autre paire de manches. Tout le monde n’est pas capable d’y arriver.

 

Par exemple, ils vont lancer la seconde édition de leur “Beergustation” (dégustation de bières) ce 28 juillet. Ils vont cuisiner avec la bière ! Excellent ! Je veux dire, hormis le fameux Lapin à la Bière belge, je n’aurais pas osé. Et là, Alex et Andy vont cuisiner tout un menu ! J’ai hâte d’être le cobaye !

Écrire commentaire

Commentaires : 0