A bicyclette...

Cet air de Queen me trotte dans la tête depuis que je suis arrivée à Adélaïde et que j’ai découvert la popularité de ce deux-roues ici. Il faut dire que je suis aussi arrivée au moment du Santos Down Under Tour et qu’il s’agit d’un grand évènement cycliste comparable au Tour de France.

 

Du coup, j’ai voulu moi aussi expérimenté une petite balade en vélo en ville. Et Adélaïde, ce n’est pas aussi plat qu’on le dit ! Ou alors, je ne suis vraiment plus en forme, ce qui est honnêtement sans doute le cas.

 

Ce qui me chagrine un peu, c’est qu’un très bon vélo m’attend à Paris dans une cave et le rapatrier me coûterait sans doute un bras. J’ai donc acheté un nouveau vélo ici en attendant de me décider sur son sort.

 

Par contre, les cyclistes locaux ne sont pas des rigolos. Un soir, nous étions en terrasse et un professionnel a carrément éclaté son vélo. Ca a fait un bruit de bouteille en plastique écrasée.

 

Un point intéressant : un cadenas dit U est appelé ici un D. Au final, c’est logique quand on y pense car un D est fermé !

Écrire commentaire

Commentaires : 0