C'est reparti pour un tour

Je me suis remis activement à la recherche d’emploi, sur la Réunion pour l’instant et je sais que ce ne sera pas facile _comme d’habitude_.

 

On pourrait se dire que j’ai l’avantage d’être locale d’un point de vue extérieur mais en réalité, ça ne change rien.

 

J’ai postulé pour un poste dans une radio très écoutée et ma candidature n’a pas été retenue car ‘il faut être disponible immédiatement’ alors que l’annonce précisait que le billet d’avion (mais de métropole!) était pris en charge. Et au passage, je ne travaille pas vraiment ici mais peu importe, on m’a dit que je pourrais ‘être reçue’ lors de mon arrivée. Affaire à suivre sur place donc…

 

Pour les sociétés de production, je sais bien que c’est un petit monde. Ceci dit, les radios, les médias de façon générale, c’est pareil.

 

Je ne sais plus vraiment vers quoi m’orienter. Un autre endroit, une autre voie… Car je pense à ‘abandonner’ le journalisme, voire même la communication et tenter plus l’aventure du côté des cours à domicile et/ou du social (écrivain public, cours d’alphabétisation).

 

J’avoue que j’ai la chance d’avoir de la ressource et d’essayer de faire de nouvelles choses, d’essayer d’étendre mes compétences à d’autres domaines mais au final, je me demande quand même où je vais et surtout à quoi tout cela me sert.

 

J’ai eu une discussion très intéressante avec une Australienne, jeune entrepreneuse hier. Comme d’autres personnes croisées ici, elle me souhaite de réussir à obtenir un visa permanent et de pouvoir apporter à l’Australie. Mais les choses sont loin d’être faciles. Même après mes deux ans de master (si j’y suis autorisée, une incertitude), il me faudra toujours débourser environ 20 000 dollars pour un diplôme d’enseignement valide en Australie. Et je ne sais vraiment pas où les trouver…

Écrire commentaire

Commentaires : 0